4 douleurs aux pieds à prendre en compte ! #santé #7

Les bons conseils

« J’ai mal aux pieds », « Le mal du siècle », « Pourquoi ça fait si mal quand je marche »… Et tant d’appels de détresse qu’ils nous lancent mais dont les causes ne sont pas toujours visibles ! Eh oui, nos pieds nous avertissent et il faut les écouter ! On vous a listé les 4 douleurs récurrentes à prendre en compte pour savoir quoi faire en cas de besoin 😉 Allez en route vers la prévention !

1.L’oignon

Les orteils (plutôt les 2e et 3e) peuvent se recroqueviller « en griffe » ou « en marteau » occasionnant des douleurs. Le gros orteil se dévie vers les autres orteils, ce qui forme une bosse sur le bord interne de l’avant-pied. La personne ressent des douleurs à la marche et a du mal à enfiler ses chaussures, vraiment pas super tout ça… Que faire ?

Quels examens ? Radiographie.
Quels traitements ? Semelles (ou orthèse).

2.Arthrose ou goutte

Lorsque le gros orteil devient douloureux et raide, il peut s’agir d’un Hallux rigidus, une arthrose touchant l’articulation entre la première phalange et le métatarse (avant pied). Attention toutefois à ne pas confondre avec la GOUTTE qui est plus rare (1 cas sur 100) : Elle apparaît brutalement, l’articulation touchée est gonflée et très douloureuse. Il faut également savoir que la goutte, est due à un excès d’acide urique dans le sang, et elle est héréditaire.
Quels examens ? Radiographie.
Quels traitements ? Semelles et kinésithérapie, dans le cas de l’Hallus rigidus. Dans le cas de goutte : régime alimentaire et traitement médicamenteux.

3.L’aponévrosite plantaire

Késako ? C’est une inflammation de la membrane élastique qui sous-tend la voûte plantaire et garantit son élasticité à la marche.

Elle est souvent due à un excès de poids, une hyperactivité ou à un port de chaussures inadaptées. Elle peut entraîner un arrachement de petits fragments osseux au niveau de l’os du talon, voire la formation d’une épine calcanéenne (On vous en parlera dans les prochains articles 😉 )
Quels examens ? IRM.
Quels traitements ? Massages, ultrasons et chocs électriques pour détendre la zone et ôter les adhérences.

4.La tendinite achilléenne

Signalée par une douleur remontant dans le mollet, la tendinite du tendon d’Achille peut avoir plusieurs causes : une pratique sportive intensive surtout sans échauffement, ou une prise de certains médicaments notamment antibiotiques. Alors prudence, sinon bonjour la douleur !
Quels examens ? IRM.
Quels traitements ? Repos, kinésithérapie. Les infiltrations sont à éviter car elles peuvent fragiliser le tendon et entraîner une rupture.

Cet article est rédigé en deux fois, on vous réserve 4 autres douleurs récurrentes pour la prochaine fois ! Eh oui, on ne prévient pas à la légère sur le blog de ChaussExpo 😊 !

À très vite sur le blog !

Il n'y a aucun commentaire, ajoutez le votre